Marche raciste contre la fourrure

Le 24 novembre dernier a eu lieu une marche « unitaire » contre la fourrure à Paris à l ’appel de nombreuses associations et militantes/militants.

Le résultat est une aberration et une honte sans nom pour l ’éthique, car, outre la présence de la fondation bardot (organisation portant le nom de sa fondatrice, militante du fn aux nombreuses condamnations pour incitation à la haine raciale) et du klan du loup (voir article ici), la venue avec fierté d ’un nouveau groupe appelé « section défense animale ».

Ce groupe est une émanation d ’une organisation ultra-nationaliste violente et aux discours néo-nazis appelée « 3ème voie » qui continue à faire parler d ’elle depuis les années 80 avec des actes de racisme d ’une violence rarement aussi poussée (tabassages en pleine rue devant des foules de passants à Lille, Paris…). Aujourd ’hui, elle essaie de se donner une meilleure image médiatique en présentant certains de ses membres aux élections sur les listes du front nazional !

Les discours de haine de bardot ouvrent la porte aux nostalgiques du régime de Vichy et amènent tout naturellement des groupes comme celui-ci dans les cortèges pour les animaux, sans que ceux-ci ne se sentent mal à l ’aise, bien au contraire.

On peut voir une vidéo de ce groupe pavanant en plein milieu du rassemblement ! Une honte pour l ’éthique !

Encore une fois, l ’idée de rassembler à tout prix ne fera que détruire l ’éthique qui doit être présente lorsque l ’on défend une cause aussi noble que la lute contre les souffrances animales.

Pas de fachos patriotes ou pas, même pour les animaux !

Triste histoire :

Certaines personnes présentes dans ce macabre cortège sont responsables, le 5 juin 2013, du tabassage à mort d ’un jeune étudiant de 18 ans parce qu ’il était antifasciste (article ici).

On peut voir sur la droite de leur banderole : l ’assassin de CLÉMENT, un certain Esteban membre du groupe fasciste « 3ème voie » lié au groupuscule néo-nazi des « jeunesses nationalistes révolutionnaires ».

Les commentaires sont fermés.