6,4 millions d’électrices/électeurs du FN = 6,4 millions de fachos ?

Depuis plusieurs années, la banalisation du front national entraîne une complaisance de certains de ses thèmes de prédilection : Le complot sioniste international et la haine du juif de ses débuts dans les années 70, s’est transformé aujourd’hui en focalisation et haine de l’islam.

Comme dans les années 30 en Allemagne, la stigmatisation d’une partie de la population d’un pays pour en opposer une autre, ne fait que le bonheur des gens qui profitent de cette haine pour asseoir leur pouvoir. Hitler n’a-t-il pas été élu démocratiquement par le peuple, avec l’horrible histoire qui en a succédé ?

Avec l’arrivée de la fille lepen à la tête du parti, celui-ci met tout en œuvre afin de se donner une nouvelle image médiatique plus acceptable, en révisant les formules extrêmes et condamnables du père en propos plus travaillés et consensuels.

Or, le fond reste le même, les soutiens nationaux et internationaux de tout ce que produit le monde d’extrémistes fascisants restent inchangés. Pire, certains se radicalisent encore davantage (en Grèce, en Estonie, Pologne…).

Aujourd’hui, certaines et certains sont fières/fiers de se dire racistes (alors que c’est un délit passible de peines de prison et amendes).

D’autres clament haut et fort qu’elles/ils sont au front national sans être le moins du monde racistes en prétextant des arguments ridicules (le vote contestataire, le raz-le-bol des politiciens successifs au pouvoir, la peur de la perte d’identité, le préférence nationale, etc.).

Mais les faits sont là : Toutes les preuves accablantes (reportages, articles, infiltrations, entretiens, confidences, flagrants délits, dérapages,…) démontrent que le front national reste bien un parti fasciste !

 

Voter pour le front national, c’est donner du pouvoir à un parti qui veut instaurer un régime totalitaire fasciste !

 

VOTER FN, C’EST ÊTRE FACHO !

.

.

RAPPEL :

Pour nous, militantes et militants de la cause animale, nous devons nous poser la question :

La fin justifie-t-elle les moyens en acceptant de tolérer le racisme dans notre lutte contre la souffrance animale ?

 

Mais en fait…

…de quelle finalité parlons-nous ?

Lutter pour le respect de la vie animale est un objectif pour que cesse toute forme de maltraitance envers des êtres sensibles dans le monde (pas seulement devant sa porte ou au sein d’un pays fermé par ses frontières !).

C’est militer pour plus de respect des animaux à vivre sans être exploités et/ou tués.

Enfin, c’est mettre en œuvre, par nos actions, une façon de concevoir notre rapport aux animaux pour que nous puissions vivre en harmonie avec eux, devenus libres sans exploitation humaine d’aucun sorte !

 

Or, comment peut-on vouloir un monde harmonieux en acceptant au sein de nos valeurs pour les animaux, des personnes qui véhiculent la haine de l’autre ?

Comment pouvoir ériger un monde avec plus de respect des animaux, avec des personnes qui, au final, par leurs prises de positions, façonnent, en les banalisant, les discriminations d’autres personnes sur des bases idéologiques politiques racistes, sexistes, homophobes… ?

 

Il n’est pas concevable de laisser faire ces discours et les personnes qui les propagent, en prétextant l’argument « il faut faire abstraction de leurs positions politiques » tout en condamnant leurs opposantes/opposants !

Il est évident que les racistes et autres fachos de la cause animale ne vont pas se plaindre qu’il y ait des gens antiracistes dans leurs actions car ils/elles seraient alors décriées/décriés et très certainement exclues/exclus. Et le problème est là, ces personnes ont tout intérêt à faire profil bas en faisant passer leurs revendications malsaines petit à petit en banalisant leurs thèses !

A l’heure actuelle, aucune organisation animaliste française ne se revendique ouvertement raciste alors qu’il y en a de plus en plus.

 

L’urgence que nécessite la souffrance animale ne doit pas nous faire oublier les vraies raisons qui nous poussent à agir : LE RESPECT !

 

Ce n’est pas en essayant de trouver des justifications aux propos racistes, que nous allons faire avancer la cause animale aux personnes qui n’en sont pas sensibles, mais avec une éthique !

 

Ne collaborons pas avec les idées du front national en fermant les yeux à leurs discours de haine !

 

L ’éthique est plus forte que le nombre  :

Pas de fachos, même pour les animaux !

 

 


Les commentaires sont fermés.